La reprise des cours dans les écoles guinéennes ce lundi, 29 juin 2020 a été marquée par une manifestation des Directeurs et Principaux d’écoles. Ils réclament à l’état, le payement des primes d’incitation des enseignants en situation de classe.

C’est devant la Direction Préfectorale de l’Education de Kouroussa que ces responsables d’écoles ont sont allés manifester leur mécontentement. Ils demandent au DPE de Kouroussa de démissionner s’il est incapable de gérer leur situation << Nous réclamons vivement nos primes d’incitations de 5 mois, si le DPE est incapable de mener des activités, il peut rendre sa démission un autre viendra. Les cours ne vont pas reprendre dans les écoles de Kouroussa, surtout dans les sous-préfectures, tant que les primes ne sont pas payées >> Déclarent les manifestants.

Pour sa part, Mamadi Condé, directeur préfectoral de l’éducation, a assuré qu’il n’est pas resté indifférent aux problèmes des enseignants << Nous ne sommes pas restés en marge de leurs  difficultés, nous avons eu à faire des remontés à leur sujets. Réclamer son droit à l’autorité compétente qui est le MENA et la fonction publique n’est pas mauvais en soit. C’est vrai qu’ils ne sont pas payés aujourd’hui, mais ils doivent reconnaître aussi l’effort qu’on a fourni pour les quelques-uns qui sont pris en charge parmi eux. Nous allons travailler dans le sens de leur satisfaction, on a pris note et nous allons informer la hiérarchie, nous sommes responsables et nous allons assumer cette responsabilité >> A-t-il dit.

Après la DPE, les manifestants se sont dirigés vers le bloc administratif de la préfecture. A l’absence du Préfet, c’est le secrétaire général des collectivités locales qui les a reçus. Il s’est engagé à remonter leur revendication à qui de droit.

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee.info