Un conflit domanial a opposé des citoyens dans la matinée de mardi 23 juin 2020, dans la sous-préfecture de Koyama relevant de la préfecture de Macenta. Les informations recueillies révèlent qu’il y aurait au moins deux morts et plusieurs blessés civiles et forces de l’ordre), des boutiques et magasins vandalisés.

Une source bien informée témoigne: « C’est ce matin que le conflit a éclaté entre un Toma-maniyan et un Toma. Ces deux se disputaient à cause d’un lopin de terre, ils ont fini par se bagarrer au champ et rapidement cette nouvelle s’est vite répandue dans le village. A l’heure où je vous parle, nous sommes cachés. Les gens sont en train de se battre, les boutiques et magasins sont incendiés. Les gens sont en train de fuir pour se cacher. Il y a déjà deux morts et 15 blessés graves parmi les militaires et 20 blessés graves parmi les civils » Témoigne ce fugitif.

Nous avons tenté de joindre le préfet de Macenta pour plus d’informations, mais il nous a raccroché au nez après avoir lâché « Monsieur, un journaliste doit se rendre sur les lieux, moi je n’ai rien à vous dire » A coupé court le préfet de Macenta.

Des renforts sont arrivés dans la sous-préfecture de Koyama pour tenter de ramener la paix, mais la tension est encore vive dans cette localité située à la frontière avec le Liberia.

Nous y reviendrons !

Par Jean François Mamy pour couleurguinee.info