Dans la nuit de mardi à mercredi 14 octobre 2020, des présumés bandits qui voulaient s’emparer de la moto d’un conducteur de taxi moto qui ont été mis aux arrêts par des citoyens. Ils ont été copieusement tabassés avant d’échapper de justesse à un lynchage.

L’acte s’est passé aux environs de 5 heures au quartier Doghora, commune urbaine de Labé.  C’est un groupe de jeunes munis d’armes blanches et de fusils de guerre qui se sont attaqués à un conducteur de mototaxi dans le but de lui retirer sa moto. Le jeune qui a été ciblé a vite eu du soutien et deux des présumés bandits ont été arrêtés.

Interrogé sur ces accusation portées contre sa personne, Mamadou Diouldé Diallo l’un de ces présumés bandits soutient qu’il n’a rien à voir dans cette affaire.

Les syndicats des transporteurs de mototaxi rejettent catégoriquement les propos de ces présumés bandits et assurent qu’ils vont mener toutes les démarches pour que non seulement ces deux présumés bandits répondent de leurs actes devant la justice mais aussi que le troisième accusé d’être le cerveau de la bande soit retrouvé.

Labé, Moustapha Bachir Diallo pour couleurguinee.info