Après huit mois d’exercice au TPI de Labé, le procureur passe le témoin. La cérémonie de  passation de service a eu lieu ce mercredi 26 août en présence des autorités administratives. Le procureur sortant N’Fallou Doumbouya a loué ses huit mois de gestion

« C’est pour moi huit mois de découvertes, d’expériences, d’amitiés, de contacts mais aussi de combats. Dans le cadre des attributions qui me sont confiées par l’article 48 du code de procédure pénal,  nous avons opté pour une certaine fermeté à l’égard d’un certain nombre d’infractions, parmi lesquelles, les crimes de sang occasionnés par des infractions de meurtres, d’assassinats, de coups mortels, d’association de malfaiteurs, de vols qualifiés, de viols, des atteintes contre des personnes vulnérables.  Je m’en réjouis à cet instant et malgré les moments difficiles », soutient le procureur sortant N’Fallou Doumbouya.

Son remplaçant, le procureur entrant s’est aussi exprimé : « Que le procureur sortant soit remercié. Il a fait de notre résidence les bureaux du tribunal afin de pouvoir continuer le fonctionnement de l’autorité de la justice, qu’il en soit remercié. Le rôle du procureur de la république ce n’est que ce magistrat qui poursuit les faits qualifiés d’infraction à la loi pénale. D’arrêter et de conduire devant le tribunal les présumés auteurs pour jugement, je m’y mettrai et en toute légalité », souligne Ibrahima Kabélé Bangoura, le procureur entrant.