La visite du Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana à Labé, au compte de la campagne électorale a été suivie d’incidents juste après un meeting qu’il a animé au stade El Saifoulaye Diallo. C’était devant les militants et les sympathisants du RPG arc en ciel. Plusieurs véhicules du cortège du premier ministre ont été endommagés et des blessés enregistrés selon des sources anonymes.

Interrogé sur ces incidents le directeur de campagne adjoint du RPG arc en ciel pointe un doigt accusateur à l’UFDG. Qu’il accuse d’avoir infiltré des jeunes dans leur mouvement pour semer le désordre.

« Nous sommes frustrés parce que nous avons évité de faire le cortège pour éviter cela. C’est ce qui nous a amenés à faire un meeting au stade. Malheureusement, en sortant du stade, ils nous ont agressés. Le véhicule du directeur de campagne de Labé, Alhassane Diakité a été caillassé et son parebrise a été endommagé. Ces genres de comportements n’est pas de l’humanisme. Il y a eu aussi des blessés qui ont été enregistrés et certains d’entre eux ont été admis à l’hôpital pour des soins. Quant au nombre de blessés, je ne connais encore. Parlant des véhicules, c’est très difficile pour l’instant de le dire avec exactitude. C’est l’UFDG qui est à la base de tout cela. Ils ont infiltré la foule pour faire cela », souligne Idrissa Camara le secrétaire fédéral adjoint du RPG et directeur adjoint de campagne pour la présidentielle.

En réponse aux accusations de RPG arc en ciel suite aux incidents survenus ce mardi lors du meeting du RPG, l’UFDG de Cellou Dalein Diallo soutient que ces incidents sont montés de toute pièce par le pouvoir en place pour ternir l’image de leur parti.

« Nous déclinons toutes responsabilités face à ces incidents à Labé à l’occasion de cette campagne du RPG. Nous avons en mémoire les douloureux évènements orchestrés par le RPG en 2010 avec cette histoire d’eau empoisonnée, l’agression des militants de l’UFDG à Siguiri. Donc, c’est des histoires que nous ne voulons pas vivre en 2020. Si cela se fait, on ne sera pas surpris de ces diversions créées par le RPG. Ils sont capables de simuler des attaques et des incidents pour trouver un prétexte afin d’empêcher le bon déroulement de la campagne électorale. C’est leur spécialité, leur mot d’ordre, c’est l’intox, la manipulation et le mensonge dont ils sont champions. Mais, heureusement les citoyens guinéens ont évolué en maturité et en prise de conscience », souligne Younoussa Baldé, vice-président du directoire de campagne de L’UFDG de Labé.

Par Moustapha Bachir Diallo pour couleurdeguinee.info