Les motos endeuillent régulièrement des familles dans la Commune Urbaine de Labé. Et presque chaque mois, des motos font des dégâts à cause de l’excès de vitesse et d’autres imprudences associées. Ce Lundi, deux jeunes gens ont perdu la vie dans un accident de moto sur la nationale Labé-Koundara. Ils étaient sur la moto qui a été percutée de plein fouet par un véhicule.  Le commissaire spécial de la sécurité routière de Labé  dit que l’accident a eu lieu vers le camp El Oumar Tall

«  Sur les lieux, nous avons trouvé un véhicule en position accidentelle. Mais, l’auteur de l’accident avait été transporté à l’hôpital ainsi que les deux corps. Sur le champ, nous avons embarqué pour la fourrière la moto sur laquelle se trouvaient les deux jeunes qui ont perdu la vie.  Nous avons embarqué le véhicule de marque Nissan Almera pour la fourrière. D’après le constat, le véhicule quittait vers le camp et la moto de marque PART quittait la ville. Et dans cette course le véhicule a abandonné sa droite et est venu ramasser le motocycliste qui était dans son couloir de marche pour le projeter à 8 mètres. Sous l’effet du choc, les deux jeunes qui étaient sur la moto ont rendu l’âme sur place. La voiture, du point de choc, au pont d’arrêt il fait 30 mètres. C’est un panneau publicitaire qui était au bord de la route qui a ralenti son allure. Donc, c’est pour vous dire que la voiture était en excès de vitesse, ce qui a été la cause de l’accident » a expliqué le colonel Tidiane Sanoh, commissaire spécial de la sécurité routière de Labé.

A l’hôpital régional de Labé, le médecin qui a reçu les corps s’est exprimé : «  C’est vers deux heures du matin que nous avons reçu un corps. A l’arrivée, nous avons constaté qu’il avait de multiples plaies traumatiques, et on a déposé le corps à la morgue. La seconde victime a été reçue par le service des urgences » a narré pour sa part le Docteur Sékou Bah du service de la traumatologie de l’hôpital régional de Labé.

Par Moustapha Bachir Diallo pour couleurguinee