Echos de province

Labé : Un client suspect de taxi moto arrêté avec des armes blanches

single-image

Un ancien agent de la CMIS de Yattaya a été appréhendé dans la soirée du jeudi 07 Novembre au quartier Doghora dans la commune urbaine de Labé. Il négociait un déplacement avec un des conducteurs de taxi moto pour que celui-ci l’amène à Tougué. C’est ainsi qu’un membre du groupe a constaté que ce client détient un couteau dans son sac.

Il a négocié dans un premier temps avec deux des conducteurs de taxi moto mais en vain. Il a abordé un troisième. « Il a demandé à ce petit de l’amener, que même si c’est à 500 000fg, il va payer » a confié Mamadou Dian Baldé le chef de la gare. Dans leur discussion, un sage qui était parmi nous a aperçu un couteau dans le sac qu’il tenait en main. Il m’a dit de ne pas le laisser faire. On a alors trouvé avec lui en plus du couteux une plaquette de comprimé, un paquet de lame et une somme d’argent ». Informés, les responsables syndicaux se sont transportés sur place avec des agents de l’escadron.

« On l’a trouvé assis sur le mur d’un cimetière se trouvant à côté de la gare. Les gendarmes l’ont fait descendre. Puis, ont commencé à l’interroger. Il a commencé ensuite à se rebeller. Il a voulu sortir le couteau, mais les gendarmes ont réussi à le mettre à terre. La foule a commencé à s’attrouper. Ils ont voulu le lynché mais les renforts de gendarmes étaient arrivés. Puis ont réussi à le protéger » a confié Alpha Abdoulaye Sow.

« Arrivé à la gendarmerie, quand son sac a été fouillé, ils ont trouvé sa carte de policier sur lequel c’est mentionné Saïkou Yaya Diallo, des reçus bancaires, une somme d’argent et des armes blanches » a expliqué le responsable de l’Ustg version taxi moto. « Comme c’était un policier, il a été transporté à la sûreté régionale. Mais, impossible de tirer quelque chose de claire avec lui, car il était sous l’emprise de l’alcool » rajoute-t-il.

« Le matin, quand je suis retourné, ils m’ont confié que c’est un aliéné mental » a rapporté ce responsable syndical. A la sureté urbaine de Labé, le directeur régional adjoint n’a pas voulu aborder ce sujet avec les journalistes

                                                           Par Mamadou kossa Sow Labé, couleurguinée.

 

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes