Le calme est revenu ce soir à Kankan. Après une journée tumultueuse animée par plusieurs centaines de jeunes qui ont marché pour exiger le courant électrique, un barrage hydro électrique pour toute la Haute guinée, dans le court terme.

Mamoudou Kaba est le porte-parole des jeunes « l’objectif, c’est l’électrification de la Haute Guinée en générale et la ville de Kankan en particulier. Tant que nous ne sommes pas satisfaits, on est prêt à être dans la rue. L’appel que j’ai à lancer aux autorités, c’est d’écouter nos cris de cœur. On ne peut pas comprendre que Kankan soit la deuxième capitale du pays et qu’il n’y ai pas de courant électrique » A-t-il dit.

Moustapha Aziz Kaba, jeune manifestant dit que la Haute Guinée se bat pour Alpha Condé depuis plus de 40 ans, mais qu’elle n’a pas bénéficié « Alpha a fait plus de 20 ans dans l’opposition et cette région s’est battue corps et âme. Aujourd’hui, il est au pouvoir depuis 10 ans et nous nous battons pour lui. A son tour, pourquoi il ne peut pas se battre pour nous, en électrifiant notre région. La Basse Guinée et le Fouta ont le courant, mais pourquoi pas la Haute Guinée et la Guinée forestière ? Ou bien, nous ne sommes pas Guinéens ? » A-t-il dit.

Alpha Mamoudou Camara, jeune manifestant dit que leur mouvement n’est pas politisé « Ce mouvement n’est pas contre le Président, c’est une manifestation citoyenne, elle est loin de toute manipulation politique. Vous savez comme moi, qu’il n’y a pas de courant à Kankan, pourtant, il y a certaines personnes qui disent que nous sommes manipulés. Nous ne sommes pas manipulés. La réalité, elle est là, il n’y a pas de courant à Kankan » A-t-il dit.

 

Pour finir, le président du mouvement a été catégorique. M’Bia Kaba annonce que les autres préfectures de la Haute Guinée, se joindront à eux pour une manifestation commune « On n’en veut plus, chaque fois ce sont des mensonges. Mais la semaine prochaine toute la Haute Guinée sortira, nous avons nos antennes partout, tant qu’on n’a pas de barrage, nous allons continuer à manifester » A-t-il dit.

La manifestation de ce mardi, a été pacifique, il n’y a pas eu de barricades, ni de casses, encore moins de jets de pierres. Les forces de sécurité ont brillé par leur absence et les manifestants eux se sont munis de pancartes sur lesquelles on peut lire « Nous voulons un barrage » ou encore « EDG ZERO ».

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee

Facebook Comments