Ce mercredi 30 septembre 2020, au QG de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée s’est tenu un point de presse dans lequel la direction nationale du parti a rejeté les propos du président Alpha Condé accusant Cellou Dalein Diallo de recruter des mercenaire pour déstabiliser la Guinée.

Ousmane Gaoual Diallo coordinateur national de la communication de l’Ufdg affirme que le candidat Alpha Condé est aux abois.

« Ces fausses allégations témoignent du fait que le candidat Alpha Condé est au abois. Il est sonné par le bruit de liesses populaires de la grandiose réception de son rival de retour à Conakry après un séjour à l’étranger. L’Ufdg tient pour grave, dangereux, les propos hasardeux de monsieur Alpha Condé » a-t-il mentionné.

Ousmane Gaoual Diallo déclare qu’en réalité, la fermeture des frontières n’a qu’un seul et unique but : empêcher la livraison des matériels de campagne du parti, enfreindre ainsi, dit-il, les principes d’inclusivités du scrutin présidentiel.

À l’entame de son allocution, Cellou Baldé, ancien député de la commune urbaine de Labé a annoncé la mort d’un jeune à Dalaba. Il qualifié ce qui s’est passé à Labé de manipulation de l’opinion.

«  Il y a plus de 15 jours que des cadres et responsables du parti RPG qu’on appelle les parrains du Foutah sont en train de battre campagne dans la paix. Ils n’ont pas été insultés, ni agressés. Ils sont en train de sillonner, villages, districts et quartiers des différentes villes du Foutah. Hier, du côté du stade Saifoulaye Diallo, aucun militant de l’Ufdg n’a traversé cette partie. » entonne Cellou Baldé.

Selon des témoins explique Cellou Baldé, des enfants avaient été mobilisés au stade depuis le matin, les portes fermées pour les empêcher de sortir avant l’arrivée du PM

« Les uns et les autres dans le stade avaient faims, soifs et voulaient se mettre à l’aise. L’argent prévu aussi pour ceux qui se sont déplacés des coins environnants n’a pas été reçu. Quand ils ont vu que la cérémonie était au point de finir, ils ont commencé à faire du bruit, s’en est suivi des jets de pierres, et dans cette débandade, les deux véhicules que vous avez vus se sont cognés, parce que tout le monde se dirigeait vers la sortie » a-t-il argué.

La direction nationale de l’Ufdg dit qu’elle prend l’opinion publique nationale et internationale à témoin et invite les Guinéens à ne pas céder à cette nouvelle tentative désespérée dit le responsable de communication de l’ufdg.

Par Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.info