Deux jours après son enlèvement, les parents du meneur du mouvement des jeunes qui réclament le bitumage des principaux axes routiers de la préfecture de Macenta sont très inquiets. Les proches du leader accusent le Préfet d’avoir orchestré l’enlèvement de Antoine Béavogui. Ce dernier a rejeté en bloc ces allégations.

La mère de Antoine Béavogui dit qu’elle n’est pas tranquille depuis l’enlèvement de son enfant

« J’étais sortie très tôt de la maison, je me suis pas rencontrée avec mon fils avant de rejoindre ses amis pour la manifestation. Alors durant toute la journée on ne s’est pas rencontré, c’est pendant la nuit que l’un de mes parents m’a appelée pour me dire qu’il a appris sur les réseaux sociaux que mon fils a été enlevé. Un autre frère m’a appelé de Conakry pour me dire encore qu’Antoine a été kidnappé. Après cela quatre de ses amis sont venus me demander si mon fils n’était pas parti à notre village pour se cacher. Je leur ai dit que depuis le matin, on ne s’est pas vu  » a confié Widoh Zoumanigui mère du meneur du mouvement.

Il témoigne que le préfet avait appelé les amis de son fils au cours d’une réunion pour leur dire qu’il n’est pas responsable de l’enlèvement de Antoine Béavogui :

« Je demande à toutes les personnes de bonnes volontés de nous aider à le retrouver. Je suis très inquiète depuis ce jeudi». A dit cette femme, les yeux mouillés de larmes.

Par Jean François Mamy correspondant régional de couleurguinee.info.