Me Salifou Béavogui, l’avocat défenseur des militants du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), était dans les locaux de la prison centrale de Kankan, ce vendredi 8 mai 2020. Il s’est entretenu avec les 42 militants du front, y compris Fassou Gomou et Cécé Loua, qui à l’exception de ce dernier venu de Conakry, ont été arrêtés à N’Zérékoré le lendemain des événements meurtriers qui ont été enregistrés dans ladite localité le jour du double scrutin très contesté du 22 mars dernier.

Près de deux mois de détention sans procès, les 42 militants du Front National pour la Défense de la constitution ont été tous transférés à la maison d’arrêt de Kankan. Me Salifou Béavogui, le métronome du pool des avocats du FNDC, a rendu visite à ces détenus. Selon lui, ses clients sont poursuivis pour meurtre, destruction d’édifices, attroupement, coups et blessures volontaires et incendie. Fassou Gomou, Cécé Loua et Elysé Sagno, sont poursuivis pour complicité.

Après un entretien avec ses clients, Me Salifou Béavogui a clamé leur innocence « Ce que je peux vous dire, c’est que tous nos clients, en tous cas les 42, sont des innocents. Ils ont été simplement arrêtés pour leur appartenance au FNDC, qui est opposé à l’idée de toute nouvelle constitution. Mais, ils ont rejeté en bloc toutes ces accusations, ils n’ont ni brûlé, ni tué, ni détruit encore moins saccagé » A-t-il dit.

Selon les informations diffusées dans plusieurs médias, les 42 membres du FNDC auraient été transférés un moment au camp militaire de Soronkoni, situé à 25 kilomètres de la commune urbaine de Kankan. Me Salifou Beavogui a balayé d’un revers de main cette information « nos clients n’ont jamais été à Soronkoni, ils ne pouvaient même pas aller à Soronkoni, parce que Soronkoni n’est pas un lieu de détention judiciaire. C’est la prison civile qui est un lieu de détention judiciaire, donc c’est à la maison d’arrêt de Kankan qu’ils se trouvent tous » Rassure t-il.

Après avoir été interpellés et détenus à Nzérékoré, les 41 membres du FNDC et Cécé Loua arrêté à Conakry ont été transférés à Kankan, Me Salifou Beavogui dit que les avocats de la défense n’ont pas été associés à cette opération de transfèrement «Nous n’avons pas été associés à ce transfèrement en tant que avocat de la défense, nous exploiterons cette piste devant la juridiction de jugement. Mais, ce qu’il faut retenir, c’est qu’il fallait que nous soyons associés à ce transfert, mais ils ont été transférés ici. Nous, personnellement, nous ne connaissons ni les raisons encore moins les motifs et nous n’avons pas vu une ordonnance dans ce sens. Mais, ce qui nous préoccupe, partout où nos clients seront, nous irons pour les défendre » A-t-il conclu.

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee.info