Le Procès du maire de Bouliwel, Aboudoulaye Barry contre le Ministère public a eu lieu hier mardi 31 mars 2020 au TPI de Mamou.
Il est poursuivi par le ministère public, pour incitation à la révolte et à la désobéissance civile.
Pour cette journée, il était question des débats, de l’audition des témoins. Plus les réquisitions du parquet et les plaidoiries de l’avocat de la défense.
À la barre, l’accusé a nié les faits articulés contre lui. Comme ce fut le cas à la gendarmerie et à l’instruction.
Il a dit n’avoir fait que son travail en donnant l’information juste à des citoyens sur les conditions d’une marche.
De débat en débat, le procureur a requis 1 an de prison assorti de 6 mois de sursis.
L’avocat de la défense Me Thierno Souleymane Barry a demandé la relaxe pure et simple de son client pour délit non constitué.
La décision du tribunal est attendue ce mercredi 1er avril 2020.
Pour rappel, c’est depuis le 27 janvier 2020 que le Maire Abdoulaye Barry a été arrêté. Il avait bénéficié d’une mise en liberté provisoire. Ce qui avait allégé une mesure de contrôle judiciaire à laquelle il était soumis.

                                                                                               Par Kadiatou Cherif Baldé pour couleurguinee