La sous-préfecture de Balandougouba, située à 125 kilomètres de la commune urbaine de Mandiana, a été dans la journée du mardi, 16 juin 2020, le théâtre d’un conflit domanial qui a opposé les habitants des districts de Banantou à ceux de Fragbekoro. Au terme d’un affrontement à cause d’un lopin de terre, 12 personnes ont été blessées et transportées à l’hôpital préfectoral de Mandiana.

C’est dans l’après-midi, qu’un affrontement armé a éclaté entre les habitants des districts voisin de Bannatou et ceux Fragbekoro, tous relevant de la sous-préfecture de Balandougouba. Selon Siaka Keïta, maire de la commune rurale de Balandougouba, ces districts se titillent à cause d’une zone agricole et minière depuis des années.

La justice de paix avait sommé les deux parties de ne pas se rendre sur le site. Mais jusqu’à présent, elle n’a tranché en faveur d’aucun camp. Les deux parties, ont tous des champs là-bas, donc ils s’affrontent à chaque période agricole. Pour avoir une idée sur le nombre de blessé et autres dégâts, nous attendons le rapport qui est en train d’être élaboré. Je souhaite vraiment que la justice fasse preuve de promptitude dans ce dossier A-t-il dit.

Mais, à l’hôpital préfectoral de Mandiana, on compte douze blessés par balles, ils sont tous aux services d’urgences. Selon Abdourahamane Keïta, président de district de Banantou, les douze blessés sont tous de sa localité. Il dit qu’il avait  coupé des planches pour fabriquer leur pirogue, mais ces planches étaient déposées sur la zone qui fait l’objet de litige. Hier matin, leur citoyens qui étaient sur la zone ont remarqué la présence des jeunes de Fragbekoro, quand ils ont informé les sages. Ils ont envoyé des jeunes  pour garder un œil sur ces planches. Après, ils ont aperçu les jeunes de Fragbekoro à bord d’un camion, ceux-ci étaient venu prendre par force, ces planches, lorsque les jeunes de Banantou se sont opposés, ils ont tiré sur eux, 12 d’entre ont été blessés par balles.

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee

Facebook Comments