Ce lundi 20 juillet 2020, l’appel à la manifestation du front national pour la défense de la Constitution a été suivi sur certaines parties de l’axe où il y a eu accrochage entre jeunes et manifestants. On a assisté à des jets de pierres contre gaz lacrymogène. A Entag marché, plusieurs boutiques et magasins sont fermés et à partir du rond-point Kissosso, les agents de force de l’ordre sont installés. Même décor à Sangoyah.

A Matoto, le centre commercial est pratiquement fermé et quelques propriétaires de magasins font la garde. De la Tannerie au marché de madina, des boutiques et des magasins sont fermés.

La circulation n’est pas à son rythme habituel. Il faut rappeler que durant tout notre parcours sur l’autoroute Fidel Castro en partant du marché Entag jusqu’à madina, tous les carrefours sont sécurisés par des agents de force de l’ordre qui en ont profité pour traquer les citoyens qui refusent de porter les bavettes.

Cette manifestation appelée par le Front national pour la défense de la Constitution a été interdite par les autorités guinéennes.

                    Par  Alpha Oumar Diallo et Mariame Barry  pour couleurguinee.info

Facebook Comments