Ce mardi, la marche lancée par le Front national pour la défense de la constitution a paralysé toutes les activités sur la route Le Prince. Partout au bord de la route, les boutiques et les magasins sont restés fermés. La circulation est presque inexistante. Quelques rares taxis motos font des vas-et-viens.

Sur la route Sonfonia T6, aucune activité n’est remarquée sur la route. Des pick-ups de la police sont positionnés partout au bord de la route.  Au niveau de la transversale numéro 6, les jeunes manifestants ont érigé des barricades, notamment sur la route T6 Fossidet aux environs de 9 heures à 10 heures. Mais, ils ont vite été dispersés par un camion de policier principalement habillés en culottes.

La police a lancé le gaz lacrymogène sur les manifestants qui aussi jetaient des cailloux. C’est ce qui a causé la libération des élèves dans plusieurs écoles environnantes. Comme par exemple le Groupe Scolaire Yattaya où le scénario s’est déroulé. A T5 tout est calme. Au carrefour marché, zone reputée plus chaude d’habitude, tout est stable

Pas de violences sur les lieux. Ici au niveau des artères sur lesquels éclataient généralement les affrontements, les enfants jouent au ballon. Des camions et pickups de la police sont stationnés partout

Par Mamadou Sanoussy Diallo pour couleurguinee.info