De manière générale, sur l’étendue du territoire national, l’appel à la manifestation non autorisée du FNDC de ce jour Mardi 29 septembre 2020, n’a pas été suivi.

Cependant, quelques actes d’incivismes et d’agressions contre des citoyens ont été enregistrés dans certains quartiers de Conakry, à Keitaya dans la Préfecture de Dubréka et à Hoggo-Mbouro dans la commune urbaine de Labé.

A 14 heures, 9 personnes avaient déjà été interpellées pour attroupement illégal voies de faits et dégradations de biens publics dont 4 ont été directement déférées par le Commissariat central de Gbessia au Tribunal de Première Instance de Mafanco suivant procès-verbal n° 037.

Toutefois, les forces de l’ordre restent déployées sur le terrain pour maintenir l’ordre partout où cela est nécessaire.

Les ministères en charge de la sécurité et de l’administration du territoire rappellent que la campagne électorale se poursuivra jusqu’à la veille du scrutin conformément aux dispositions du Code électoral. A cet effet, les différentes communes de la capitale ont établi un programme journalier de manifestations pour les candidats engagés dans la compétition électorale. Dans ces conditions, toute autre manifestation à objet politique ne saurait être autorisée sous peine de troubles sérieux à l’ordre public.

Les Ministres en charge de la Sécurité et de l’Administration du Territoire savent compter sur le sens de civisme des uns et des autres et saisissent cette occasion pour inviter tous les citoyens à la sérénité et à faire la campagne dans l’ordre et la discipline.

Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile

 Transmis par le Cellule de Communication du Gouvernement