Echos de province

Manif Fndc à Kindia : Des vendeuses dispersées malgré elle

single-image

L’appel du front national pour la défense de la constitution a été suivi ce lundi 13 janvier 2020 dans la commune urbaine de Kindia. Des femmes du marché Avaria de cette ville ont été dispersées par des militants du FNDC Kindia.

Depuis le matin, les boutiques et magasins de Kindia sont hermétiquement fermés pour observer l’appel lancé par les opposants à une nouvelle constitution. Une situation campée par Boubacar Diallo, commerçant à la CFAO.

« Nous sommes là par rapport au référendum engagé par le président de la république. Donc nous manifestons notre mécontentement par rapport à ça. Je demande au président de renoncer carrément à ce projet de nouvelle constitution » a dit Boubacar Diallo, commerçant.

Des femmes étalagistes derrière leurs commerces ont été dispersées par certains militants du FNDC Kindia. N’Sira, une responsable de ces femmes vendeuses était révoltée.

« C’est ici que nous revendons et si on ne vient pas, nous ne pouvons pas vivre. Le matin, on a trouvé que toutes les boutiques sont fermées. Nous avons commencé à revendre. C’est ainsi qu’un groupe a mis de l’essence et du feu sur des bidons qui ont été jetés vers nous. D’autres nous ont jeté des pierres. C’est Dieu qui nous a sauvées. Nous leurs demandons de nous laisser en paix. A Kindia, les malinkés, les soussous, les peulhs et les forestiers. Nous sommes tous les mêmes » Ajoute-t-elle

Par Bountouraby Dramé Kindia pour Couleur Guinée.

 

 

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes