Suspendues pour des raisons de coronavirus il y a depuis deux mois, les manifestations de rues reprendront  les jours à venir. C’est ce qu’a annoncé ce mercredi le chargé de la planification et des stratégies du FNDC. Sékou Koundouno donne les motivations du front.

« Malgré l’appel des Nations unies, de l’OMS, de Human right watch et d’Amnesty Internationale, interpellant les différents États et Nations du monde à libérer les prisonniers ou détenus politiques qui ne représentent pas assez de menace pour la sécurité publique. Jusqu’à date au niveau de nos gouvernants à Conakry aucune initiative n’est entreprise dans ce sens. Vous comprendrez aussi avec nous que depuis le 25 mars 2020, le FNDC observe une trêve dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Mais vu toute cette contribution, le gouvernement de M. Alpha Condé dans son obsession démesurée à s’offrir un pouvoir à vie en Guinée, continue de kidnapper, d’arrêter de séquestrer et de détenir les opposants et responsables du FNDC dans les différentes geôles de Conakry et de l’intérieur du pays » explique-t-il

Le FNDC a deux objectifs dans cette lutte soutient ce responsable « C’est de procéder à des actions d’envergure de façon pacifique et républicaine afin d’exiger la libération pur et simple de tous nos détenus. Secundo, c’est de s’apprêter en réunissant tous les moyens conventionnels en la matière afin de ne pas permettre à M. Alpha Condé et à son clan dangereux de faire de la Guinée une monarchie » indique-t-il.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile a à travers un communiqué a mis en garde contre tous fauteurs de trouble sur une éventuelle manifestation. Pour cet activiste de la Société civile cette déclaration est de nul effet « Nous, nous agissons en toute l’égalité. Donc personne ne peut nous intimider, nous dissuader ou nous distraire dans ce sens » précise-t-il

S’agissant de manifester dans un environnement de coronavirus actuelle, ce chargé des stratégies du FNDC rassure « En tout état de cause des dispositions sont prises. Les bavettes ont deux rôles. Le premier rôle c’est de lutter contre le virus maudit Covid-19. Mais aussi de lutter contre les fumées de gaz  lacrymogènes. Toutes les conditions constitutionnelles et légales seront remplies en la matière afin qu’on puisse jouir de façon digne et respectueux »

Enfin Sékou Koundouno estime que c’est le pouvoir de Conakry qui est à la base de la propagation de Coronavirus en Guinée. Donc pour lui, d’une manière ou d’une autre, il doit en tirer les conséquences.

Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.info