A Kassonyah, tout était normal, chacun vaque à ses occupations. Là-bas, ni grève du slecg, ni celle du Fndc n’est d’actualité. Les cours se sont déroulés comme d’habitude, les boutiques et magasin ouverts.

Les quartiers Bentouraya, Sanoyah, Fassia ont aussi été paisibles. A Gomboyah, une petite montée de tension a commencé le matin mais quelque temps après, le climat est redevenu normal,

Par contre à laT8, à Mangueboundy jusqu’à Sonfonia rails,on se serait cru dans un champ de bataille, avec des pneus brûlés, des ordures entachées dans la rue. Des jets de pierres contre gaz lacrymogène rivalisaient.

À l’arrivée de Général Bafoé et sa troupe, la situation est redevenue plus vive. Un agent de la CMIS a été touchée par un projectile, un pick up de la gendarmerie faisait des va-et-vient sur cette route. Aucune activité en vue : Boutiques et magasins ont été fermés. Aucune station-service ouverte.

Selon une source venue de la croix rouge, un jeune a été touché par balle à Bailobayah. Au moment où nous quittions les lieux, la situation était toujours tendue entre manifestants et forces de l’ordre.

« Rentrez tous, si vous ne rentrez pas, nous allons rentrer dans vos concessions pour vous tuer » a laissé entendre un agent de force de l’ordre.

                                                                 Par Ibrahim Boeing Diallo et Abdourahmane Baldé pour couleurguinee 

Facebook Comments