Le ministre de l’information et de la communication Amara Somparé est apparu à la lucarne joyeuse de la télévision nationale ce mardi. Pour porter le message du Gouvernement sur les violences qui ont fait rage ce mardi à Conakry et dans certaines villes de Province. Il accuse des groupuscules d’individus, se réclamant, dit-il, de l’opposition qui prétendent, selon lui, prendre en otage les populations du Fouta Djallon. Sans désemparer, le ministre Somparé a enchaîné des condamnations et des actions que le Gouvernement compte entreprendre contre ces pratiques.

 Pour les détails, lisez ci-dessous

Par Aissatou Diallo pour couleurguinee

Conakry, le 14 janvier 2020 – Le Gouvernement, constate, avec regret et une profonde indignation les destructions d’édifices publics et de biens privés ces dernières heures, dans de nombreuses localités en Moyenne Guinée : Mamou, Dalaba, Pita, Labé, Lélouma, Tougué. Ces actes de violence gratuite, d’incivisme, de vandalisme ont été perpétrés par des groupuscules et des individus, se réclamant d’un certain parti d’opposition qui prétend prendre en otage les populations du Foutah et s’implanter dans la région par la violence et l’intimidation.

Le Gouvernement condamne ces pratiques contraires à la démocratie et aux valeurs de la République, incompatibles avec la tradition bien établie et bien connue d’hospitalité, de paix et de tolérance des populations de la Moyenne Guinée.

Ces actions ont pour but avoué de porter atteinte à l’unité nationale et à la coexistence pacifique entre toutes les communautés du pays. Ces actions visent aussi à ternir l’image du pays sur le plan international et à décourager l’investissement.

Le Gouvernement invite toute la Nation au calme et à la retenue pour ne pas tomber dans le piège de conflits intercommunautaires, de division du pays dans lequel des politiques, qui voudraient s’affranchir des valeurs de la démocratie et des principes de la République, voudraient entrainer notre pays.

Le Gouvernement réitère son engagement et sa détermination à préserver l’ordre public sur toute l’étendue du territoire national et à protéger tous les citoyens et leurs biens dans l’exercice des droits et des libertés publiques.

 Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement 

 

Facebook Comments