Les violences meurtrières enregistrées Mardi dans les villes de Coyah, Dubréka et Kamsar ont mis certains leaders de l’opposition dans tous leurs états d’âme. Ils se sont exprimés sur leurs pages Facebook.
C’est le cas du président de l’union des forces démocratiques de Guinée UFDG qui a écrit sur sa page Facebook pointant du doigt le président de la république Alpha Condé « Décidément, rien ne peut arrêter la main meurtrière de Alpha Condé. Ni la pandémie, ni le mois saint de Ramadan, ni l’extrême pauvreté qui assaille son peuple, rien ne le retient.
Il continue de faire arrêter, séquestrer et tuer à bout portant et sans motif, ses compatriotes. Ce mardi, ce sont 7 citoyens dont 1 à Kamsar, 1 à Dubréka et 5 à Coyah qui sont tombés sous les balles des forces de l’ordre. Peuple de Guinée, seul le départ de Alpha Condé peut mettre un terme au carnage récurrent de tes enfants.

Quant à Aliou Bah, président du Model « Même pendant le mois de ramadan, ce régime des vampires se nourrit du sang de nos innocents compatriotes.
Ils sont toujours prêts lorsqu’il s’agit de tuer, mais jamais pour sauver des vies à Donka » Sur le renvoie de Taliby Sylla, ministre de l’énergie Aliou Bah réagit « Limogeage, nomination et recyclage ont toujours été de la diversion. Étant donné que la source du mal est bien connue, ne vous laissez pas distraire par la stratégie du bouc émissaire » S’exclame cet opposant et activiste de la Société Civile.

Le conseiller du président de l’UFDG, Ousmane Gaoual de poster sur sa page « Trop d’assassinats, trop d’impunités dans notre pays. Alpha Condé est le principal responsable des crimes commis parce qu’il protège les coupables. Les putschistes doivent être débarqués » Accuse Honorable Ousmane Gaoual

Abdoulaye Bah pour couleurguinee.info