Selon des témoignages concordants, un groupe de camerounais s’est attaqué à Nyamba Jonas, un autre camerounais, père de deux enfants. La scène s’est déroulée à Meknès au Maroc le 29 mai. La victime aurait été bastonnée, puis achevée à coups de couteau.Un problème d’argent serait la cause de ce crime. Seize des présumés auteurs dont une femme, ont été mis aux arrêts par les autorités judiciaires marocaines

La victime a succombé à ses blessures quelques minutes après l’agression. Selon les informations, les principaux responsables se sont rendus volontairement aux autorités pour échapper à la colère des proches de la victime qui seraient de la communauté camerounaise au Maroc.

Les deux principaux présumés auteurs de ce meurtre ne seraient pas à leur première expérience.

Les réactions démontrent que la communauté africaine au Maroc, dans sa majorité, en a assez de cette sauvagerie, de ces tueries qui n’en finissent pas. Il est peut-être temps d’envisager d’autres mesures afin que cesse cette barbarie dit-elle.

De Barcelona par Aliou Safiatou Diallo pour couleurguinee