Pour toutes ces raisons, la CGCPI exhorte le gouvernement guinéen à allouer une indemnité provisoire aux victimes des massacres du 28 Septembre 2009, ce en attendant la tenue du procès dans cette triste affaire.

S’agissant de la tenue du procès, la CGCPI souhaite que le procès se tienne en Guinée  et dans les meilleurs délais. La tenue d’un tel procès permettra de lutter contre l’impunité  dans notre pays.

Lisez ci-dessous la déclaration

DECLARATION COALITION 24 SEPTEMBRE 2020