Le maire de la Commune de Matam et son premier vice maire Ismail Condé ont été libérés dans la soirée du mardi 14 juillet. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Les prévenus sont tenus de se présenter chaque mardi au TPI de Mafanco. Ils sont poursuivis pour abus de confiance.

Maître Alseny Aissata Diallo dit que c’est hier mardi qu’ils ont déposé le dossier au parquet du Tribunal de première instance de mafanco.

« Après réception, le parquet a jugé nécessaire d’ouvrir une information judiciaire en saisissant un cabinet d’instruction suite à cela le juge a décidé souverainement de mettre Seydouba Sacko et Ismail Condé respectivement maire et Vice Maire de la commune de Matam en liberté provisoire assortie de contrôle judiciaire » explique l’avocat.

Les prévenus sont désormais tenus obligés de se présenter tous les mardis devant le juge d’instruction en attendant la fin des investigations du parquet qui déterminera la suite a annoncé cet avocat .

« Si aucours des investigations, le juge d’instruction découvre que les faits ne leur sont pas imputables, il pourra rendre une ordonnance de non-lieu. Ce qui mettra fin à la procédure. Le cas contraire, le juge va rendre une ordonnance de renvoi devant le tribunal pour y être jugé conformément à la loi » a conclut cet avocat.

Par  Mansour Conté pour couleurguinee