News

Matam: Le siège de l’UFR vandalisé par les forces de maintien d’ordre

single-image

Le siège du Parti de l’ancien haut représentant du Président de la République sis à Matam a été vandalisé par  les forces de maintien d’ordre qui pourchassaient  des  jeunes  manifestants hier jeudi. Des jeunes répondant à l’appel lancé par le FNDC.

Sylla Ahmed Tidiane responsable chargé de la communication du Parti dit avoir été surpris de voir que leur siège a été attaqué par des forces de l’ordre « Nous avons été surpris de voir que notre siège a été attaqué ce jeudi 13 par des agents des forces de maintien d’ordre qui étaient à la poursuite des jeunes sortis manifester sur le Niger  pour exprimer leur mécontentement face à ce fameux projet de changement de constitution qui pourrait permettre au Président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.  Il y a eu des accrochages avec les forces de l’ordre venues empêcher la manifestation et dans cette débandade ils se sont dirigé vers le siège de notre Parti» dit il

Pour ce jeune communicant, ce comportement des forces de l’ordre est tyrannique et d’une autre époque « ils ont essayé de tirer les gaz lacrymogènes et  de rentrer dans le siège et même s’attaquer aux gens qui habitent à l’intérieur là-bas, ils n’ont arrêté personne mais il y a eu de la débandade et les gens ont perdu des téléphones. Des voisins qui vivent à l’alentour du siège ont été agressés. C’est de la tyrannie qu’ils veulent nous imposer, Alpha Condé fait tout aujourd’hui pour réprimer les citoyens afin d’empêcher les gens d’exprimer leur opinion» a-t-il déploré

Faute de justice Sylla Ahmed Tidiane dit que le seul recours pour eux  face à cet acte est de le dénoncer. « Je  trouve salutaire la déclaration du parlement européen qui s’inscrit dans ce cadre-là et qui commence déjà à prendre des sanctions face à ces promoteurs de 3ème mandant ».

A rappeler que le secrétaire fédérale de l’UFR a matoto  Yamoussa Sylla a été arrêté hier à 1h du matin  avec des membres de sa famille dont sa mère qui est malade.

                                                     Par Ramatoulaye Sy Savané pour couleurguinee.info

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes