La maison mortuaire ne désemplit pas depuis l’annonce du décès de feu El Hadj Thierno Diaka Souaré, éminent journaliste du service des langues de la radiodiffusion télévision guinéenne. Ce jeudi, Hassimiou Souaré, un des fils du défunt, le confrère fondateur du site africaguinee nous a dit que ses frères qui vivent à l’extérieur du pays arrivent à Conakry entre ce jeudi et demain vendredi. Le Samedi, un symposium digne de l’illustre disparu est prévu à l’hôpital de l’amitié Sino guinéen. Puis, la dépouille prendra la direction de la Préfecture de Mali où le défunt reposera pour l’éternité.

A l’âge de 68 ans, El Hadj Thierno Diaka Souaré ressortissant de la préfecture de mali Yemberin est décédé hier mercredi 23 septembre 2020 à Conakry des suites de maladies. Ancien  journaliste de la radiodiffusion télévision nationale, il a passé toute sa carrière au service du micro et de la profession de journaliste qui était sa passion

Son épouse veuve Hadja Kadiatou Souaré garde de bons souvenirs de son mari. « Pour parler de mon mari, je veux vous dire aujourd’hui, j’ai perdu l’homme qui m’aimait, qui aimait mes enfants et qui aimait tout le monde. Mais, ce qui m’a beaucoup réconfortée, c’est que mon mari est décède dans mes mains ».

Elle témoigne que son mari a bien élevé ses enfants. « Monsieur Diaka Souaré, mon mari a bien élevé les enfants. Il leur a montré que c’est le travail qui paie et tout ceux-ci travaillent et occupent de bons postes. C’est une fierté pour lui, même s’il est parti aujourd’hui, et je prie Dieu de l’accueillir dans son paradis éternel. Amine. »

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.info