Un cas de coronavirus vient d’être confirmé au ministère du budget. C’est un responsable venu de la France qui a développé les symptômes de Coranavirus. Après le test, les résultats se sont avérés positifs. Ce cadre a été mis en quarantaine et beaucoup de voix s’élèvent pour demander que tous les responsables de ce département soient mis en quarantaine notamment le ministre du budget Ismaël Dioubaté. Il y aurait eu des contacts physiques avec ce collaborateur

Dr Sakoba Keïta de l’ANSS(agence nationale de la sécurité sanitaire), joint au téléphone dans l’émission les “GG” dit que le ministre Dioubaté n’a eu aucun contact physique avec le malade. Il affirme que son nom ne figure même pas sur liste des gens qui ont eu des contacts avec des malades.

“Effectivement, le ministre, son nom ne figure pas sur la liste parce qu’il n’a pas eu des contacts physiques. Il était à l’intérieur du pays, et contact en tant que tel, il n’y en a pas eu. Les autres qui ont eu au moins même une accolade, même une réunion, nous les avons recensés. Mais, ce qui se passe, c’est deux cas qui ont fait preuve de responsabilité citoyenne comme ils doutaient de leur état de santé, ils ont préféré maintenir la distance entre lui et ses proches y compris les proches même de la maison. Et c’est lui-même qui est venu se présenter au centre à cause de ce comportement citoyen. Nous nous pensons déjà comme il a pris assez des précautions individuelles comme la collègue Belge où on a examiné près de 11 contacts et même fait leurs tests qui se sont révélés négatifs. Donc je pense qu’il y a plus de peur que de mal” a-t-il fait savoir.
Dr Sakoba Keita dit qu’il reste cependant beaucoup de contacts à suivre.

” A date, je peux vous dire qu’il nous reste 1034 cas à suivre dans notre pays. Si vous ajoutez tous les passagers d’Air France et de Bruxelles Airlines qui sont rentrés dans le pays. Pour les contacts des cas guéris, on en a près de 200 et quelques cas confirmés en Guinée. Mais du point de vue passagers, on a assez de contacts, nous sommes en train de les suivre. Nous avons près de 22 agents recrutés et qui sont chargés de relever des températures pour le moment par téléphone et tous les contacts sont sensibilisés afin que dès les premiers signes, qu’ils puissent nous aviser qu’on organise leur transfert au CTE pour des soins des confirmations biologiques” a indiqué Dr Sakoba Keita.

                                                                                               Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.