Ce vendredi 28 août 2020, aux environ de 13 heures 45 minutes, deux imams du quartier Petit Simbaya, précisément du secteur poudrière, ont été interpellés et déposés au Commissariat Centrale de Nongo. Ils ont passé une séance d’interrogation préliminaire. Puis, ont été transfères directement à la CMIS de Camayenne. Le tort de ces deux imams aura été de diriger la prière du vendredi alors que cela est interdit sur toute l’étendue du territoire national.

Ils ont passé des heures au Commissariat Central de Nongo et à la CMIS. Le chef du quartier mis au courant de cette affaire s’est levé. Il s’est rendu au Commissariat central de Nongo pour s’enquérir des nouvelles de ces deux fidèles. Mais, la situation était quelque peu compliquée. Les deux imams avaient été embarqués pour la CMIS de Camayenne. Il rapplique à la CMIS, intervient pour calmer la situation.

Les deux imams confondus ont reconnu avoir commis une faute. Après maintes médiations, ils ont été mis à la disposition de ce chef de quartier. Il est revenu avec eux à Petit Simbaya, au grand bonheur des fidèles de cette zone qui étaient inquiets.

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.info