A trois semaines du passage de la tornade qui avait décoiffé des centaines de maisons dans le village de N’zao relevant de la sous-préfecture de Yalenzou, préfecture de N’Zérékoré, le gouvernement Ibrahima Kassory Fofana a apporté des vivres aux sinistrés ce jeudi 28 mai 2020.
Selon nos informations, ces vivres sont composés de riz, de savon et de l’huile d’arachide. A la remise de cet  lot de vivre, les autorités préfectorales, sous-préfectorales ont effectué le déplacement en compagnie de la directrice nationale des affaires humanitaire du ministère de l’administration du territoire.
Le sous-préfet de Yalenzou a témoigné toute sa gratitude au Président Alpha Condé. Il a égrené la liste des vivres.

«Je remercie très sincèrement le président de la république parce qu’il est à l’écoute de son peuple. C’est dans les périodes difficiles qu’on reconnaît ses vrais amis. C’est le 4 mai dernier que nous avons assisté à ce sinistre et aujourd’hui nous sommes le 28 mai. Moins d’un mois, notre cri de cœur a été entendu par le gouvernement du président Alpha Condé qui est du côté de sa population. Cela prouve à suffisance son accompagnement pour le développement social et économique. S’il n y avait pas une assistance du gouvernement, cela allait être difficile pour la population. Cet important don comprend 337 sacs riz, 95 cartons de savons contenant 70 morceaux par cartons, 95 cartons huiles végétales » a entonné Youssouf Fofana sous-préfet de Yalenzou.
Pour finir, le sous-préfet a expliqué comment ce don sera partagé:

« Ne seront dotés que les familles sinistrées. Les ménages qui ont été touchés et en fonction de leur taille. Donc, en fonction de la taille, on fait la répartition. Dès demain vendredi 29 mai, on fera la répartition » a-t-il annoncé.
Lors de cette remise des vivres aux victimes de N’Zao, le Préfet de N’Zérékoré a appelé les citoyens du district à préserver la paix, la quiétude sociale:

« Je vous demande de préserver la paix, la quiétude sociale pour que la paix revienne à N’Zérékoré » a conseillé Sâa Yoular Tolno.

Par Jean François Mamy pour couleurguinee.info