Echos de province

N’Zérékoré : Ces prix qui dérangent les citoyens

single-image

Les prix des denrées alimentaires ont flambé au grand marché de N’Zérekore et dans différents marchés de la région forestière.

« Moi, je ne sais pas si le premier ministre a débloqué une somme de 3000 milliards pour nous accompagner en cette période de pandémie mondiale, parce que ici à N’Zérékoré, tous est che », s’est lamenté Mory Camara au grand marché.

Pour cette vendeuse venue acheter des marchandises pour son village, les prix ont grimpé et elle se demande pour quelle raison:

« Je me demande pourquoi tous les prix des denrées alimentaires ont augmenté et puis pourtant j’aurais appris que le premier ministre a pris une décision d’accompagner la population en cette période de pandémie mondiale. Si avant la maladie, un paquet de cube Maggi était à 14000fg, aujourd’hui, on l’achète à 20000 fg. Un bidon d’huile d’Olive était à 240.000 fg, aujourd’hui, on nous le vend à 260 000fg. La petite boîte de pâte d’arachide qui était vendue à 80.000fg pour l’heure, on nous la vend à 90 000fg. Donc, vous voyez c’est difficile pour nous, comme ça à combien on va vendre dans nos différents marchés »  se plaint Hélène kpoghomou.

Même son de cloche chez Thérèse Goumy vendeuse de plats de riz : « Avant, le kilos de riz était à 6000, mais aujourd’hui, c’est à 6500 fg. Tout est devenu cher au marché. Il faudrait que les autorités comprennent notre difficulté pour nous venir en aide » plaide-elle.

Par Jean François Mamy pour couleurguinée.info

 

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes