Au lendemain des deux incendies que la ville de N’zérékoré a enregistrés, les autorités régionales, préfectorales et communales se sont rendues dans les différents lieux pour exprimer leur compassion aux victimes ce mardi, 5 mai 2020.

Selon nos informations, la mauvaise installation des panneaux solaires serait la cause de ces incendies.

Le gouverneur de région a animé un point de presse cet après-midi au gouvernorat où il a lancé un message aux populations : «J’ai tenu ce point de presse pour informer toute la population de ce que N’Zérékoré a connu dans la journée d’hier. A 9h45 un incendie s’est déclaré au grand marché de N’Zérékoré et vers 1heure du matin un autre s’est déclaré dans le quartier Mohomou, je voudrais m’empresser tout de suite pour dire que ces deux cas d’incendie n’étaient pas d’origine criminelle. Ces deux incendies ont été causées par l’explosion de batteries de panneaux solaires.» a précisé Général Mohamed Garé gouverneur de région.

Le gouverneur a tenu à remercier les agents de la protection civile qui ont été pris pour cibles par les jeunes en colère qui accusaient ces mêmes agents de lenteur dans leur intervention ; Général Garé n’a pas  fait de cadeau à ces jeunes qui se sont attaqués au camion : « Au vue de l’ampleur de la flamme 2500 litres ne pouvaient pas éteindre ce feu, le premier jet a été fait le camion s’est retourné  pour aller s’approvisionner en eau. Comme vous le savez les sapeurs-pompiers sont toujours accusés de venir en retard quand  bien même qu’ils jouent  leur rôle. Donc au deuxième tour du camion, les esprits malsains ont lancé les cailloux sur le camion, mais ça ne les a pas empêchés d’intervenir. Le rouleau qui sert de tuyau qui est sur le camion pour éteindre le feu a été emporté par les esprits malsains.» A déploré le Gouverneur.

Le gouverneur de la capitale de la région forestière a tenu enfin à remercier toutes les personnes qui se sont mobilisées comme un seul pour venir en aide aux victimes, pour chercher à éteindre le feu avant l’arrivée des sapeurs-pompiers : « La chose la plus importante qui a attiré tout Nzérékoré, c’est que c’est l’ensemble de tous les commerçants, l’ensemble des passants hommes et femmes, jeunes et vieux qui se sont mobilisés comme un seul homme pour éteindre ce feu. Ceci est l’expression la plus claire et la plus éloquente qu’il n’y a pas de conflit entre les différentes ethnies qui vivent ici à Nzérékoré ; parce que quand le feu s’est déclaré, les populations n’ont pas cherché à savoir est ce que c’est la boutique d’un kpèlè, koniaké, Manon, peulh, kissi ou toma qui brûle ; cette question ne s’est pas posée, ce qui est venu dans la tête de tout le monde c’est la boutique d’un guinéen qui est entrain de brûler, donc il faut qu’on l’assiste. Ça veut dire que cette solidarité veut qu’il n’y ai aucun conflit entre les différentes communautés dans la région de N’zérékoré et dans la préfecture de N’zérékoré.» A expliqué Général Garé.

Il faut rappeler que le premier incendie s’est déclaré hier au grand marché de N’zérékoré où plusieurs boutiques et magasins sont partis en fumée avec leurs contenues ; et le deuxième cas d’incendie s’est produit dans une concession aux environs de 1heure du matin dans le quartier Mohomou, il n’y a pas eu de perte en vie humaine dans ces deux incendies mais des dégâts matériels considérables.

Par Jean François Mamy pour couleurguinee.info