Echos de province

N’Zérékoré : La fête de ramadan coïncide avec un manque de viande dans les marchés

single-image

La viande de bœufs  se fait désirer à N’Zérékoré. Le prix du kilo a augmenté dans les différents marchés. Au grand marché de la capitale de la région forestière, la boucherie est desserte. Ce manque  de viande de boeuf se fait sentir  à seulement quelques heures de la fête

La rupture de la chaine d’approvisionnement s’expliquerait selon nos informations par l’interdiction de l’importation des bœufs à N’Zérékoré.

Mamadi Sidibé, bouché au grand marché de N’Zérékoré dit que les autorités avaient interdit la meilleure qualité de bœuf : «Le Manque criard de viande aujourd’hui à la veille de cette fête me fait très mal, car c’est mon travail. Parce que je ne vie que de ce travail. Si vous voyez qu’on ne tue pas de bœuf, c’est parce qu’il n’y a pas de bœuf, il y a un manque. A l’heure-là le gouvernement dit d’enlever les Zébus qui se trouvent ici en forêt. Cependant, c’est ce que nous trouvons pour égorger ici. Même si vous partiez à la frontière en ce moment, les autorités refusent que ces bœufs franchissent la frontière guinéenne» a expliqué Mamadi Sidibé vendeur de viande au grand marché de N’Zérékoré.

« On peut trouver des bœufs sur la route de Beyla. Mais, les bœufs qu’on trouve de ce côté coûtent très chers. Avant, on pouvait acheter un bœuf à 3.000.000 Gnf et on revend  1kg à 30.000gnf. Mais, actuellement, les bœufs se négocient entre 4.000.000 à 4.500.000 ou 5.000.000 Gnf. Donc, on ne pourra pas revendre 1kg à 30.000gnf.A l’arrivée de la fête, c’est très compliqué» se plaint monsieur Sidibé.

Les autorités préfectorales disent qu’elles sont en train de prendre toutes les dispositions d’ici le jour de la fête pour que les fidèles musulmans puissent avoir de la viande au marché pour bien fêter le ramadan.

Par Jean François Mamy pour couleurguinee.info 

 

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes