Un jeune de 8 ans a mis fin à ses jours par pendaison au salon de leur concession dans la nuit de lundi à mardi 7 juillet 2020. Le fait s’est déroulé au quartier Kohyapoulou dans la commune urbaine de N’Zérékoré. Pé Niamy était apprenti soudeur. Il résidait chez sa grand-mère. Après une journée de travail, il est rentré au salon et s’est pendu.

Cette information a été confirmée par le chef secteur Kohyapoulou : « Effectivement, il y a eu un cas de pendaison dans mon secteur, mais en ce moment je ne sais pas vraiment personnellement quelles sont les causes de cette pendaison. C’est hier pendant la soirée à 19 heures, j’étais en entretien avec mon quartier à son domicile, l’un de mes jeunes du quartier m’a appelé pour me dire qu’il y a un enfant qui s’est pendu. C’est en ce moment que mon chef de quartier m’a ordonné de m’y rendre et d’informer la gendarmerie. Après avoir constaté qu’il a eu pendaison, je me suis rendu à la gendarmerie pour informer le commandant. Comme ça faisait tard, il m’a ordonné de rentrer, parce qu’il était tard, et effectivement, ils sont venus» nous a expliqué monsieur François Bola Lamah, chef secteur Kohyapoulou.

Les causes de cet homicide ne sont pas encore connues par les parents de la victime, car il n’a laissé aucun écrit. Pour savoir si la victime n’avait pas un traumatisme, le chef secteur a donné une réponse

« La grand-mère de la victime a quitté le champ. Elle était assise dehors, pour se reposer. Après un instant, voulant rentrer au salon pour allumer la lumière, elle découvre le corps de son neveu. Cet enfant n’a laissé aucun écrit et il n’avait pas de problèmes psychiques, selon ses parents.» a confié monsieur Lamah.

Les cas de suicide sont devenus monnaie courante dans la capitale de la région forestière. Le dernier cas remonte au début de ce mois de juillet.

                                              Par Jean François Mamy pour couleurguinee. info   

Facebook Comments