J’ai toujours rêvé de Conakry comme d’une ville moderne. Aujourd’hui, je ne suis pas très fière de faire découvrir ma tendre Conakry à mes amis qui viennent de Paris, New York ou même Lagos.

J’ai le souhait de voir la Guinée connaître un vrai mouvement de décentralisation où les maires joueraient un vrai rôle.

A Conakry on a tout pour faire une belle ville.

On a la mer, où on pourrait faire des débarcadères et faire de Conakry la Venise Africaine. Le littoral de Conakry nous permet aussi de faire des plages modernes et des terrains de sports au bord des mers.

Conakry mérite une meilleure gestion. Pour cela, le rôle des maires est de diversifier les voies de transport comme dans les grandes villes, l’image de Venise peut être un exemple. Mais, surtout de jouer un rôle clef dans l’aménagement du territoire.

A Conakry, il nous faut des feux de signalisation à chaque carrefour, il nous faut une police de proximité efficace, des entreprises de nettoyage, d’entretien et de recyclage.

Conakry a besoin de disposer de communes qui lèvent leurs propres budgets, pour cela il faut œuvrer à soutenir la décentralisation en légitimant l’économie informelle gage de finance pour les communes.

Conakry, je te rêve demain et je t’imagine en ville moderne, où les tramways circuleront aux côtés des bus et des taxis.

Je rêve de ce Conakry organisé où les bouchons seraient un vieux souvenir et où la beauté de cette ville redonnerait de l’éclat à la Guinée…

Conakry amorcerait la concurrence des villes de Guinée pour l’épanouissement de ce pays.