Ce lundi 6 juillet 2020, marque la deuxième semaine de la réouverture partielle des écoles et des universités guinéennes. Sur toute l’étendue du territoire guinéen. Ce matin, nous avons visité certaines écoles pour nous enquérir de l’état d’avancement des cours et comment le temps perdu compte être rattrapé par les encadreurs

Lamine Kaba, directeur d’une école de la place se dit satisfait du déroulement des cours.

« Les cours se déroulent normalement depuis le mardi. Parce que le lundi, nous n’avions pas reçu tous les kits. C’est pour cette raison que les cours ont démarré le mardi 30 juin 2020. Mais, depuis ce temps, tout se passe très bien, sans fausse note, dans mon établissement. En ce qui concerne les temps perdus, nous allons combler ça au niveau des révisions les soirs. Les mesures d’hygiène et les barrières sont strictement respectées par les élèves et les encadreurs de notre école » a-t-il dit.

Par contre, dans certaines écoles publiques que nous avons visitées ce matin, le constat est alarmant. A notre arrivée sur les lieux, des élèves de la 10 eme année nous ont parlé.

« Nous portons les bavettes jusqu’à ce que nous rentrons dans les salles de classes. Arrivés en classe, on enlève carrément parce que les bavettes nous gênent vraiment. Et même nos professeurs enlèvent quand ils sont en classe. » Révèle-t-il

La question qu’on se pose, après avoir écouté cet élève et d’autres, c’est celle de savoir  si les écoles sont prêtes pour la réouverture des classes par ces temps de coronavirus.

Par Mamadou Yaya Baldé pour couleurguinee