Invité ce 15 juillet à la rencontre commémorative du 75èmeanniversaire du débarquement de Provence à la deuxième guerre mondiale, le Président Alpha Condé s’est exprimé. Il a commencé par un rappel. Les 250.000 hommes d’Afrique du Nord, de l’Est et de l’Ouest qui se sont battus aux côtés des soldats de France contre l’envahisseur.

« En ce moment où la France avec l’aide de ses alliés combattait pour sa survie et sa liberté, les fils et les filles des territoires africains d’alors se sentis interpelés, impliqués, partageant l’appel universel et absolu de la liberté. Nombreux de ces fils d’Afrique ont trouvé dans la terre de France le repos éternel et ont laissé ici et là des souvenirs de bravoure et de fraternité » a rappelé le Président Guinéen. Il a aussi rappelé à cette circonstance que « Ce sont des vies qui ont convergé vers l’appel et la lutte contre le nazisme et pour la liberté. Ces vies sont celles des planteurs qui ont rejoint la résistance avant de se faire enrôler dans les forces françaises libres. Ces vies ce sont celles des paysans, d’instituteurs, de forgerons, de planteurs, de chasseurs qui ont partagé l’idéal du combat ». Alpha Conde a rendu hommage aux anciens.

« Je voudrai ici évoquer la mémoire de nos anciens, qui, au-delà de leurs différences d’origine, de race, de religion et de culture ont trouvé en eux des ressources pour mener ensemble le combat pour la liberté. De l’histoire et de la mémoire, il ne faut pas retenir que les leçons du passé. D’ailleurs les leçons ne sont-ils que pour le futur. Nos peuples ont en commun le destin humain et de devoir de l’humanité » a-t-il dit.

« Aujourd’hui comme hier, les peuples d’Afrique, tout en étant attachés à leur identité et à leur liberté continueront le combat pour un monde toujours plus juste et toujours solidaire » a promis cet anciens président en exercice de l’Union africaine.

                                                                                          Alpha Oumar Diallo en France pour couleurguinee

 

 

Facebook Comments