A l’initiative de la campagne de reboisement dénommée « Donkin leggal » en Pular traduisez «Tabaski, un arbre » près de 150 plants on été plantés hier dimanche 2 août 2020 à Pita.

La cérémonie de lancement a eu lieu précisément au quartier Gadha Koubi sur un terrain de 500 mètres carrés offerts par la mairie de la préfecture à travers l’AJEP. Une initiative de la plate-forme « Les Natifs de Pita ».

Objectif, lutter contre le réchauffement climatique et la sécheresse.

C’est la commune urbaine de Pita qui a été le point de départ de la marche. Destination, le quartier Gadha Koubi au centre de santé. Un quartier situé à environ 3 km du centre-ville.

La marche a débuté 9 heures, un mini carnaval a été animé par la foule pour manifester son engagement pour cette cérémonie.

Plusieurs cadres étaient présents pour accompagner les jeunes. Entre autres, les autorités communales, le chef de quartier de Gadha Koubi, les présidents des différentes associations sans oublier la miss tourisme de Pita.

Au point d’arrivée des marcheurs à 10 heures, la présidente de la commission Fatoumata Binta Barry a prononcé le discours de bienvenue. Aussitôt le préfet de Pita Monsieur Kalidou Keita s’est exprimé.

Dans sa parole de circonstance, il a salué l’initiative et a encouragé les initiateurs à continuer sur la même lancée. II a planté un arbre.

Il a invité les citoyens vivant dans cette partie du Foutah Djallon à surveiller les plantes pour préserver l’environnement.

Le Directeur préfectoral de la jeunesse a félicité les jeunes de Pita.

Les citoyens ont à leur tour dit leur engagement pour la sauvegarde de ces plantes.

Pour rappel, la plate-forme »Les Natifs de Pita »  a été créée le 19 mai 2020 sous de la direction de Sidy Diallo, natif de Pita.

Comme disait l’autre « qui a planté un arbre n’a pas vécu inutilement ». Ces organisateurs invitent tous les fils de Pita à leur emboîter le pas.

Cette plate forme envisage d’autres initiatives allant dans le sens du développement et du rayonnement de la préfecture de Pita.

         Par Abdoul Karim Barry Pour couleurguinee.info