Le projet de reboisement intitulé “Mali vert” est une initiative du Front  pour le Développement de Mali. Un événement organisé par les ressortissants. La première édition de la campagne de reboisement touche les sous-préfectures de Sigon, Teliré et Salambandé. 1200 plants sont prevus. 600 ont été plantés hier à Sigon. La moitié a été offerte par la communauté pour restaurer le couvert végétal.

Le Dimanche 02 août, le lancement officiel a eu lieu dans un site à Sigon, en présence des autorités, des représentants de quelques groupements et des associations de jeunes.

Mamoudou Sidibé, le premier vice Maire de Sigon, dans son discours de bienvenue, a félicité et encouragé les initiateurs. ll n’a pas manqué de souligner l’importance du reboisement.

” Si vous avez remarqué ces dernières années, le réchauffement climatique prend une avancée dans notre pays, cela est dû à la déforestation. Mais, nous pouvons lutter contre cela en plantant plus d’arbres, en faisant ce travail, nous pouvons relever ce défi”.

Mamadou Alimou Souaré, le chargé de communication du FDM a décliné les motifs de cette action.

” La préfecture de Mali est frontalière avec deux pays sahélien à savoir le Sénégal et le Mali. Seulement 400 km de distance nous sépare. Ce qui fait que nous sommes menacés par la sécheresse. Avant, il y avait sept mois de saisons pluvieuses. Mais, actuellement, nous avons à peine cinq mois. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous sommes à Mali dans le cadre de la prévention de la sécheresse” a-t-il dit

Ce citoyen a invité les citoyens à entretenir les plantes. Il dit que l’importance n’est pas seulement de planter, mais également de veiller sur la sauvegarde des acquis.

Mariama Baïlaou Bah, citoyenne de Sigon salue cette activité. Pour elle, planter un arbre est la meilleure chose qu’on puisse faire pour l’humanité.

Par Aissatou Alhassane Diallo pour couleurguinee