Au nom de son Parti, l’UFDG, le candidat Cellou Dalein Diallo, propose un projet de
société qui se veut réaliste, novateur et rassembleur. Il n’impose rien de
dogmatique, mais propose, oriente et demande l’appui et l’implication de tous les guinéens dans sa mise en oeuvre.

Le Projet de société comprend trois domaines d’action, 17 axes stratégiques et une cinquantaine d’actions principales qui doivent concourir à la transformation du pays.

Le premier domaine d’action concerne la gouvernance politique et Etat de droit dont les axes sont relatifs à la réforme politique, l’administration territoriale,
l’indépendance de la justice, la réorganisation des forces de défense et de sécurité, le renforcement de la société civile, la lutte contre la corruption et
l’impunité, les relations avec l’extérieur et le système statistique.

Le deuxième domaine d’action concerne la gouvernance économique qui couvre
les axes relatifs à l’accélération de la croissance et la transformation structurelle de l’économie, la relance des secteurs porteurs de croissance, les PMI et PME, la
protection de l’environnement et la promotion du développement durable, le développement des infrastructures de base.

Le troisième domaine d’action concerne la gouvernance sociale qui regroupe les réformes du système éducatif, le renforcement du système de santé,
l’autonomisation des femmes et la promotion du genre, l’assistance aux handicapés et aux personnes âgées, la jeunesse, l’emploi, les loisirs, la réhabilitation du patrimoine historique et du patrimoine culturel.

En tant que produits d’une histoire commune et partageant les vicissitudes des régimes politiques précédents, nous ne pourrons que travailler ensemble dans le
respect de nos différences et de nos droits ainsi que dans une haute conscience des défis à relever. C’est le sens de ce projet que vous propose votre grand parti
national, I’UFDG.

Il vise l’instauration d’un Etat de droit au service de tous et la création d’opportunités égales et dans tous les domaines, pour les hommes et les femmes, toutes conditions sociales considérées, en tant que citoyens d’une Guinée engagée dans la voie de l’unité et du développement.

Sous le régime de l’UFDG, la communication entre guinéens sera intensifiée, les
passerelles sociales densifiées et les occasions de dialogue multipliées au profit de
l’éclosion d’une société nouvelle et dynamique, ouverte aux apports fécondants de la civilisation moderne mais enracinée dans les valeurs authentiques de la
culture nationale.

Dans cette société en refondation, les jeunes et les femmes auront une place de choix. lls seront les principaux animateurs d’une société civile libre et porteuse
d’initiatives productrices de valeurs ajoutées. S’assurer que les personnes âgées
soient en bonne santé et participent activement au bienêtre de tous, demeure
aussi un objectif prioritaire de l’UFDG.

En ces temps de défis majeurs, l’armée sera un maillon important. Sa vocation républicaine sera soutenue par des actions qui renforcent sa cohésion et il lui sera
accordé les moyens de servir la sécurité de la nation avec engagement et patriotisme.

Ce sera une autre façon d’administrer que le pays tout entier va vivre avec une gouvernance au service du développement, de l’équité et de la quiétude sociale.
Ce sera aussi le retour de la République sur les rails d’une nation en construction
par un peuple en marche dans la démocratie, le travail, et la justice.

Dans ce contexte, l’UFDG réaffirme son engagement à renforcer et à utiliser rationnellement les compétences des guinéens; à exploiter les opportunités de la
coopération internationale en vue de valoriser les ressources nationales pour la prospérité et le bien-être sans exclusive de tout le Peuple de Guinée.

Ceux qui partagent, aujourd’hui, avec nous des conditions si difficiles d’un pays économiquement pauvre et désarticulé devront, sous le régime de l’UFDG, se sentir davantage liés à chacun de nous par des sentiments renforcés de solidarité,
d’amitié et de bien-être ainsi que par des perspectives prometteuses pour tous les habitants qui vivent ensemble sur le territoire guinéen.

Dans la matérialisation quotidienne de la vision traduite dans ce projet de société, les Guinéens pourront individuellement et collectivement intégrer un mouvement d’ensemble. Un mouvement qui, au bout du compte, aura définitivement enterré les
incertitudes du passé et tourné la Guinée vers le développement durable au profit de l’édification d’une nation prospère, moderne et prenant résolument part à la réalisation de l’unité de l’Afrique pour un monde de paix et de solidarité.

VIVE LA GUINEE UNIE ET PROSPERE !