La déclaration du Fndc selon laquelle les partis politiques qui sont allés à la présidentielle 2020 s’auto excluent de facto a été perçu par Docteur Ben Youssouf Keïta membre du politique de L’UFDG comme une sortie inopportune. Il en est de même pour un haut responsable du Pades

« S’il est vrai qu’ils ont décidé d’exclure tout parti politique qui aurait pris part au dépôt des candidatures et donc qui est retenu pour les joutes électorales de la présidentielle de 2020, dans ce cas, ils décident d’exclure tacitement l’UFDG qui est la plus grande formation politique de l’opposition et qui donne le gros de la troupe du FNDC. Nous ne pouvons qu’accueillir la nouvelle peut-être avec regret mais une fois de plus nous sommes de tous ceux qui voudraient se donner les mains pour assurer l’alternance démocratique en 2020 dans les urnes » a-t-il fait savoir.

Au Parti des Démocrates pour l’espoir PADES, Mohamed Kaba coordinateur National estime que la politique de la chaise vide ne porte pas ses fruits. D’où cette stratégie qu’il croit bonne.

« Nous, nous avons été clairs depuis le début, le FNDC est une plate-forme citoyenne et son objectif c’est vraiment d’œuvrer pour le maintien de la constitution de 2010. Nous avons toujours travaillé dans cet esprit et nous estimons que le combat que nous sommes en train de mener s’inscrit dans cette droite ligne. Nous nous sommes convaincus que la politique de la chaise vide est une politique qui ne paie pas et qu’il faut prolonger ce combat au niveau des urnes. Nous pensons que nous avons opté pour la meilleure solution, pour éviter de laisser un boulevard à l’actuel chef de l’Etat pour réaliser sa forfaiture » précise ce responsable du PADES.

         Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.info