Le président du parti UDRP, Docteur Edouard Zoutomou Kpoghomou, ne sera pas au rendez-vous du 18 octobre. Sa candidature n’a pas été validée par la Cour Constitutionnelle. Et les raisons de cette invalidation s’expliquerait par le non respect de l’article 42 de la constitution.

Ce candidat dit ne pas connaitre le motif de la décision de la cour. Il dit n’avoir reçu aucune notification, ni par écrit ni par coup de fil. «Nous sommes en train de chercher à comprendre ce qui s’est passé et retenez que jusqu’à présent, nous ne sommes pas notifiés ni par écrit ni même par un coup de fil. Nous avons appris comme vous. Alors, nous sommes en train justement de réunir tous les éléments qui vont nous permettre de riposter » a-t-il indiqué

Edouard Zoutomou Kpoghomou réfute les arguments évoqués par la cour. Il dit avoir fourni tous les dossiers lui permettant d’être sélectionné.

« Effectivement notre dossier était complet. Le dossier que nous avons déposé était complet. A l’issue du dépôt, il nous a été signifié que notre dossier était complet sur place. Donc, il y a rien qu’on nous reprochait sur ce plan » a-t-il fait savoir.

Edouard Zoutomou Kpoghomou estime que la non validation de sa candidature n’est pas fortuite. Il affirme que l’annonce de sa candidature a perturbé le camps d’en face.

« Nous pensons, nous estimons et il semblerait bien qu’il y ait des raisons puisque nous n’avons pas des éléments sous la main, nous ne pouvons pas faire des affirmations. Ce qui est clair, ce que l’électorat en guinée forestière qui semble être le point d’appui de monsieur Alpha Condé pendant toutes les élections passées où qui arrivent semble être compromis. Ma candidature effectivement est la raison pour laquelle il y a des acharnements pour ne pas que ma candidature passe. J’ai remarqué une chose aussi, l’annonce de ma candidature a provoqué une sorte d’ébullition dans toute la guinée forestière» dit-il

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee