Le président du parti Union des Forces Démocratiques (UFD), Mamadou Bah Baadiko a déclaré ce lundi qu’il a demandé à ses militants d’aller retirer leurs cartes d’électeurs, mais qu’il leur laisse le libre choix de décider d’aller voter ou pas le 18 octobre.

« Il faut rappeler que la vocation de n’importe quel parti politique qui se respecte, c’est d’être partie prenante du processus électoral. C’est à ce titre que nous avons participé aux élections législatives et là nous avons dit que l’enjeu de cette élection présidentielle n’est pas exactement le même que les législatives ou les élections locales. Et c’est en évaluant ce que nous gagnions ou nous perdions dans ces élections dans ce contexte, que nous avons préféré ne pas être candidat mais rien n’inspire que c’est un boycotte. Ce n’est pas un boycotte, nous avons recommandé à tous les électeurs de prendre leurs cartes d’électeurs et on leur laisse la liberté de choix mais nous n’avons pour consigne aucun candidat » a-t-il indiqué

Mamadou Bah Baadiko dit qu’il ne s’alignera derrière aucun candidat. Il dit qu’il n’a eu aucun accord avec un candidat lui permettant de s’engager dans la bataille. Allant plus loin, il affirme qu’il ne voit aucun candidat qui pourra changer la donne.

« La première explication, c’est que nous n’avons aucun accord politique avec personne nous permettant de nous engager dans la bataille, nous montrer que nous partageons un minimum de valeurs objectives qui sont positives pour le peuple de guinée. Donc, nous n’avons pas ça. Aucun des candidats qui se réclament de cette opposition n’est dans cette situation et notre grande crainte ce qu’on ne soit actuellement dans une candidature ou qu’il n y ait pas une seule candidature de rupture avec le système anti démocratique, le système dictatorial, le système prédateur, corrompu. On ne voit pas quel est le candidat qui sera un véritable candidat de rupture avec ce système pour nous encourager à le soutenir » a-t-il fait savoir.

Facebook Comments