« C’est une grande fierté républicaine. Pour le moment, pas de pression, vous savez j’ai l’habitude d’être aux cotés des gens à la base et j’essaie de répondre à leurs préoccupations et j’ai travaillé pour ça et je pense qu’aujourd’hui, j’aborde cette autre phase qui est une démarche républicaine, je suis très fière de l’aborder » tels sont les premiers propos comme actrice politique de Docteur Makalé Traoré, présidente du parti PACT. Elle parlait ainsi de son entrée en politique

Elle n’est pas nostalgique de la société civile, mais elle se sent rattachée à cette dernière

« J’ai posé des actes, j’ai un parcours au sein de notre population, rassurez-vous, ça fait plus d’un an que je prépare ça et vous le constaterez à travers mon programme de gouvernance, qui est un programme travaillé à fond et comme j’ai écumé un peu l’ensemble des structures, et des milieux sociaux, vous vous rendrez compte que je viens avec un document travaillé pour répondre justement aux besoins et aux préoccupations des populations. Ce n’est pas du tout à la dernière minute qu’un tel engagement se décide, je l’ai préparé parce que vous ne sortez pas quand les autres sortent, vous sortez quand vous, vous êtes prêts à sortir » a-t-elle indiqué.

Dr Makalé Traoré, est revenu sur ses relations avec son ancien ami le Président Condé qui est devenu aujourd’hui son adversaire politique.

« Vous soutenez quelqu’un pour un projet, vous vous rendez compte que la personne se décentre de plus en plus de ce projet là. Si vous continuez à le soutenir, ça veut dire que la citoyenneté vous a quittés et que vous êtes plutôt habités par le militantisme et ce n’est pas mon cas. Pour moi, la Nation passe avant tout, mais encore une fois, j’ai été fière, je suis fière d’avoir conduit cette campagne. Après avoir conduit cette campagne, toute la Guinée et le monde ont été surpris que je n’ai joué aucun rôle auprès du professeur Alpha Condé. A partir de là, nous avons eu un entretien devant témoins, j’ai posé la question pourquoi cela, il n’y avait aucun argument et je lui ai dis, je n’ai pas caché, à compter d’aujourd’hui moi je tourne la page Alpha Condé. C’était exactement le 11 janvier 2011, donc très rapidement je suis passée à autre chose » a-t-elle expliqué.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.info