Ce mardi, le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) était devant la presse à Conakry. Il a fait un état des lieux des préparatifs de la présidentielle du 18 octobre 2020. D’entrée de jeu, il a planté le décor.

« Plusieurs activités ont été réalisées parmi lesquelles la mise en place des démembrements de la CENI (CECI: Commission Électorale Communale Indépendante; CEPI : Commission Électorale Préfectorale Indépendante; CESPI: Commission Électorale Sous-Préfectorale Indépendante)qui jouent un rôle important dans le processus électoral” dit-il.

Et d’enchaîner: “Nous avons formé ces démembrements pour une mise à niveau. Nous avons procédé aussi au déploiement de 2000 opérateurs de saisie, la mise en place des centres d’enrôlement CAERLE (Commission Administrative d’Établissement et de Révision des Listes Électorales) et aussi l’actualisation du découpage administratif pour faire le découpage électoral. 1000 agents ont été mobilisés à cet effet. La dernière en date est l’enrôlement des électeurs qui a pris fin lundi » explique Kabinet Cissé.

Des informations qui font état de l’absence de certaines CAERLES dans certaines localités ont été évoquées. Kabinet CISSÉ a répondu qu’il n’est pas au courant de cette nouvelle.
«  Il n’y aucune localité ou quartier où le recensement n’a pas été fait. Si tel est le cas, je ne suis pas informé » lance-t-il

Il est aussi revenu sur les démarches qui sont en cours pour faciliter le processus électoral.

« Il y a des problèmes techniques qui sont signalés. Ce qui n’est pas inhérent à la Guinée seulement. Comme innovation, il y a la certification de notre module de détection des mineurs par une expertise externe, la relance du call center et le système de consultation gratuite des bureaux de vote » a dit Kabinet Cissé.

A deux mois du scrutin du 18 octobre, la CENI poursuit son chronogramme pour la présidentielle d’octobre a annoncé le Président de l’institution. Une annonce faite alors que l’opposition exige l’arrêt de ce processus. Le Fndc est en ordre de bataille contre le 3ème mandat

Par Mamady Cherif pour couleurguinee