Le parti Union pour le Progrès et le Renouveau UPR soutient la candidature du Président Alpha Condé à la présidentielle du 18 octobre. La décision a été officialisée hier lundi à la clôture des assises nationales du parti au siège à la Minière. Des inconnus ont perturbé cette clôture à coup de pierres jetés dans la cour lors de cette cérémonie.

Devant des membres du gouvernement et des partis de la mouvance, la résolution des assises nationales du parti UPR tenues du 19 au 22 août, a été lue par une militante du parti.

« Après avoir écouté les interventions des Membres du Bureau Exécutif National, du Comité National des Femmes et du Comité National des Jeunes aucours des séances des 19 et 20 Août 2020, prenant en compte l’analyse diagnostique objective dressée sans complaisance par les participants aux assises relative à la situation du Parti en rapport avec l’éventualité que celui-ci présente ou non son Candidat à l’Election Présidentielle du 18 Octobre 2020, décident que l’UPR ne présente pas de candidat à l’élection présidentielle du 18 Octobre 2020, Soutiennent et accompagnent la candidature du Pr. Alpha CONDE, présentée par le RPG- AEC ; » a prononcé Hadja  Hassanatou BARRY, du bureau exécutif national du parti UPR.

Un geste salué par le ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique, invité pour la circonstance. « Vous êtes restés fidèles derrière votre conviction, fidèles derrière l’alliance qui vous a liés au professeur Alpha CONDE. Au nom du RPG et de son Président, nous félicitons l’UPR et son Président. Et je vous dis ici que le soir du 18 octobre, que nous allons gagner les élections un coup KO” a lancé Sanoussy Bantama Sow.

Alors que le Président du parti UPR prononçait son discours, des jeunes arrêtés derrière la cour ont jeté des cailloux sur le toit du siège, perturbant du coup la cérémonie. Une attitude que le président du parti UPR a deplorée. « Ce qui s’est passé ici, ne devrait pas l’être. Nous sommes dans un siège d’un parti politique. »

Bah Ousmane soutient qu’ils sont souvent victimes de ces provocations. “Mais, ceci n’ébranle pas nos options politiques, nos positions” dira-t-il.

Les responsables du parti Union pour le Progrès et le Renouveau disent qu’ils comptent mouiller le maillot pour la réélection du président Alpha Condé.

Par Mamady Cherif pour couleurguinee.info