Kabinet Cissé qui assurait l’intérim après le décès de Salif Kébé a été élu ce mardi, 26 mai, président de la commission électorale nationale indépendante (CENI). Son concurrent Mamadi 3 Kaba dont la nomination a été contestée par l’opposition et le barreau a renoncé à la présidence en retirant sa candidature.

Le nouveau président de la CENI, conscient des défis qui l’attendent n’a pas tardé à définir ses premières préoccupations « Je suis un homme d’actions Je serai à l’écoute de tous sans exception, je vais toujours me référer à la Loi comme cela m’a été conseillé. La Loi va être notre boussole », a promis le nouveau président de la CENI.

De ses priorités pour les prochaines présidentielles, le nouveaux président de la CENI dira « Pour les six mois à venir, nous avons beaucoup de chantiers, mais deux sont prioritaires. Le premier c’est la réconciliation de la CENI avec elle-même, mais également avec le peuple de Guinée et tous les acteurs du processus électoral. Je m’engage à aller dans ce sens. Le deuxième chantier c’est l’organisation des élections présidentielles dans les meilleures conditions.  Cette mission est délicate, mais soyez rassurés que je mesure l’importance de l’ampleur de cette fonction de président de la CENI » a rassuré Kabinet Cissé.

Ceci, malgré que l’opposition l’accuse de faire partie des commissaires qui ont aidé Alpha Condé à réussir son coup d’état avec un score à la soviétique « Ce sont des gens qui agissent contre les lois de la République, la cohésion sociale et politique de notre pays ».

Louda Fogo Baldé pour couleurguinee.info