Poursuite ce jeudi 23 janvier du procès des syndicalistes arrêtés le 13 janvier dernier.
Au début du procès, Mansa Doumbouya et Abdoulaye Portos Diallo ont été les premiers à être à la barre. Ils sont revenus sur les circonstances dans lesquelles ils ont été arrêtés.
Le substitut du procureur Alseny Bah, après avoir posé quelques questions aux prévenus, a changé la nature de la poursuite à la décharge.

Il a demandé ainsi au président du tribunal d’accepter de renvoyer les prévenus des faits de provocation directe à un attroupement par discours et paroles à des fins de non poursuite pour délits non constitués. Il s’est appuyé sur l’article 544 du code de procédure pénale pour poser cet acte qui a surpris l’auditoire.
Le président du tribunal à donc mis le dossier en délibéré pour la délibération attendue à 15h.

                                                         Par Kadiatou Cherif Baldé au Tribunal de Mafanco pour couleurguinee