« Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Mais, ce que vous vous pouvez faire pour votre pays » disait feu John Kennedy, ancien président américain. C’est cette assertion qui a inspiré Docteur Ousmane Doré, ancien ministre de l’Economie et des Finances et ancien Directeur général de la Banque Africaine de Développement pour l’Afrique Centrale  pour écrire son livre  « la Guinée à cœur ».

Après avoir évolué pendant près 30 ans dans les universités américaines et dans les institutions financières et internationales, ce citoyen guinéen à penser à écrire. Une façon pour lui, dit-il, d’apporter une contribution au développement social et économique de la Guinée.

« C’est pourquoi je me suis dis que dans la perspective de mon retour, qu’il fallait écrire un livre » affirme-t-il

Ce livre est un condensé de plusieurs réflexions dit cet ancien ministre de l’Economie et des Finances et du Plan de 2007 à 2008. Il espère que si son contenu est exploité à bon escient, ça va permettre à la Guinée de retrouver le chemin de la prospérité.

« C’est une situation en fait qui révèle un mal profond qui tient sa source du fait que pendant toutes ces années, en dépit de nos potentialités énergétiques, minières et agricoles, notre pays est encore à la traîne. Donc, ce sentiment d’échec de ce qu’on appelle le scandale guinéen a fait qu’il fallait vraiment faire des propositions. Nous voulons une démocratie apaisée et des conditions de vivre ensemble, en tant que guinéen, pour assurer la stabilité politique institutionnelle. L’autre volet, c’est la question de l’urgence d’une transformation  économique. Et le 3e axe, c’est le nécessaire changement de mentalité pour l’avènement d’un Guinéen nouveaux dans son éthique. Et enfin la question de leadership qui est très prépondérante » explique-t-il

La corruption, l’impunité, le repli identitaire, la mal gouvernance les questions inégalitaires et de l’employabilité de la jeunesse sont, entre autre maux qui gangrènent la Guinée aujourd’hui. Ce livre touche également ces points. Docteur Ousmane Doré regrette la façon dont l’école guinéenne est gérée aujourd’hui.

« Nous faisons le constat que l’école guinéenne n’est pas en fait une priorité aujourd’hui dans le pays. Il y a beaucoup de  dysfonctionnements et même l’objectif de former des cadres prêts pour les métiers d’avenir. Cet objectif n’est pas tout à fait au rendez-vous. Mais, plutôt, on forme des cadres qui ne sont pas outillés ou qui sont outillés pour les métiers du passé. Et par conséquent, ils n’arrivent pas à trouver l’emploi qu’il faut pour leur permettre de s’intégrer » déplore-t-il

Docteur Ousmane Doré dit qu’il n’a pas rencontré assez de difficultés dans la rédaction de ce livre.

« Pas vraiment. J’ai dû faire des recherches ici et là. Et l’écrit, c’est toujours avoir le temps, avoir la réflexion et peut-être essentiellement se concentrer. Donc, je ne parlerai pas de difficultés » dit-il.

             Par Abdul Karim Barry Pour  couleurguinee.info