Depuis l’apparition du coronavirus en Guinée la Commune de Ratoma a enregistré le plus grand nombre de cas testés positifs. Pour rompre cette chaîne de propagation un comité de crise a été installé ce lundi 13 Avril à la commune par les autorités communales.

Mamadou Cellou Diallo, un des conseillers de la commune explique les raisons de cette propagation : « Si on voit la catégorie de personnes que la maladie est en train d’atteindre on peut aisément comprendre pourquoi Ratoma est devenue l’épicentre. Comme vous le savez, pour le moment ce sont les ministres, les directeurs, les hauts cadres qui ont contracté la maladie. Et on constate que la plupart des gens là habitent par là » A-t-il rappelé

Pour bouter cette pandémie dehors, ce conseiller annonce quelques initiatives que compte réaliser la Commune: « Nous  comptons vraiment faire une sensibilisation à outrance dans toutes les langues locales du pays, surtout dans les quartiers où la démographie a atteint un certain niveau. Donc dans les 27 marchés de Ratoma, on a privilégié les 10 grands marchés qui mobilisent plus de monde. Nous allons désinfecter mais également, demander à tous les commerçants qui s’y trouvent d’installer un kit de lavage des mains devant son commerce et faire tout pour respecter les gestes barrières afin de limiter la propagation de la maladie »

Pour finir, Mamadou Cellou lance un appel aux habitants de Ratoma: « Nous sommes en danger. On doit  cesser de penser que le coronavirus est une invention des Blancs ou n’attrape que les Blancs. Le coronavirus est une maladie qui peut atteindre tout le monde (riche comme pauvre, Blanc comme Noir). Donc, personne n’est à l’abri et nous devons tous prendre des dispositions en respectant les gestes barrières, pour une fois encore éviter sa propagation » A-t-il conseillé

Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.info