Les leagues islamiques s’étaient réunies tôt dans la matinée de ce samedi, 11 avril 2020 dans la cour de la résidence du préfet pour faire des prières et invoquer la clémence de Dieu afin qu’il accorde sa miséricorde au peuple éprouvé par cette pandémie de coronavirus et demander que la paix revienne à N’zérékoré. Au même moment les prêtres animaient une messe de prière dans la cour de la cathédrale pour les mêmes prières.

Dans son homélie père Jean Mari Guémou a souhaité une bonne fête à tous les fidèles chrétiens et leur a demandé de respecter les mesures sanitaires et d’implorer le pardon de Dieu, le tout puissant : « Je vous souhaite une bonne fête de pâques ; respectez les mesures sanitaires édictées par nos autorités pour éviter cette maladie qui est le coronavirus. Il faudrait que nous guinéens soyons en mesure de nous aimer, qu’on formule des prières et qu’on implore la grâce divine, qu’on se pose des questions sur nos comportements envers notre créateur et se demander si le seigneur n’est pas en train de nous punir. Pourque la paix revienne dans notre pays dans notre ville il faut qu’on s’accepte et qu’on se pardonne les uns des autres.» S’est inquiété le père Jean Mari Guémou.

Le maire de la commune venu assister à cette messe témoigne : «Il y a deux personnes qui ont rêvé, ces personnes sont allées voir les religieux pour leur expliquer qu’il faudrait qu’on implore le pardon de Dieu, c’est la seule chose qui pourra sauver notre pays et notre commune de ce maudit virus qui est le covid-19. Alors lorsque je fus informé,  j’ai informé le gouverneur et le préfet, nous avons pris toutes les dispositions pour que ces prières aient lieu.» A révélé Moriba Albert Délamou

Les fidèles chrétiens vont fêter cette année pâque dans leurs différents domiciles en écoutant à la radio ou regardant en direct à la télévision la messe du Vatican. C’est du jamais vu depuis un siècle. A N’zérékoré, les fidèles chrétiens  vont suivre la messe à la radio Espace forêt dans la matinée de ce dimanche selon le père Jean Marie Guémou..

Par Jean François Mamy pour couleurguinee.info